Page d'accueil

9. Du papier aux tranchées : les notes de service

Une compagnie est composée de 4 sections de combat et d'un état-major. C'est une unités autonome, chaque régiment en compte 9 d'infanterie, 3 de mitailleuses et 1 compagnie hors-rang regroupant les services du régiment. 3 autres compagnies restent en arrière et forme le Dépôt Divisionnaire, réserve pour les compagnies de 1ères lignes.

Etat-major : capitaine commandant la compagnie
- groupe du capitaine : 1 caporal-fourrier, chef du groupe de liaison
3 tambours et clairons et 1 cycliste (1er groupe des agents de liaison)
1 clairon, 2 signaleurs et 2 observateurs (2e groupe de signalisation & observation)
4 pionniers (3e groupe de pionniers)
4 coureurs de compagnie, 1 caporal coureur et 4 coureurs de bataillon (4e groupe des coureurs)
- groupe du train de combat : 1 sergent-major, chef du T.C.
1 caporal d'ordinaire, 1 ordonnance du capitaine, 3 conducteurs (voiture à munitions, voiture à vivres et à bagages, cuisine roulante), 6 soldats spécialistes (cuisiniers, tailleur, cordonnier...)
- détachés : 1 adjudant chef de section, 1 sergent-fourrier (restant au P.C. du bataillon), 1 infirmier
- spécialistes (colombophiles, équipe sanitaire, ...) : 5 soldats
TOTAL pour l'état-major de la compagnie : 3 s/off, 2 caporaux et 33 soldats.

4 sections de combat
12 s/officiers, 19 caporaux et 125 soldats


chaque section est divisée en 2 demi-section commandée par 1 sergent
2 escouades par 1/2 section commandée par 1 caporal
escouade de grenadiers-voltigeurs : 1 caporal, 6 grenadiers-voltigeurs dont 2 lanceurs, 2 suppléants
escouade de fusiliers : 1 caporal, 3 fusiliers, 3 grenadiers V-B (tromblons), 1 tireur F-M, 2 pourvoyeurs

Insigne du 99e régiment d'infanterie dans les années 20
Page d'accueil

Date : probablement le 19 juillet 1917


Note pour les sections

Exemplaire destiné à la 1ère section

1. Le lieutenant CANTAGRILL commande l'ensemble des 2 sections de 1ère ligne mais il reçoit communication des ordres donnés à la 2e section.
Il prend auprès du sergent GUILLOT les indications ou ordres donnés à la 4e.
2. Les malades doivent toujours quitter la section avec leurs armes et leur sac, sauf s'ils sont munis de F.M., de pistolets automatiques ou de tromblons. Les équipements de F.M. sont échangés contre un équipement ordinaire. Ces malades doivent en outre passer par le bureau de la compagnie. Si le cas se présente, indiquer dans le compte-rendu à qui a été passé l'armement de F.M. ou le tromblon.
3. Les tôles ont été demandées ainsi que l'alcool solidifié. J'en ferais porter 3 à la 2e section.
4. Je ferais travailler la section de réserve ou de soutien.
5. J'entend par situation de la section, la situation d'effectif numérique.
Je demande en outre nominativement la composition des postes (indiquer les spécialités).
6. Les ordres permanents du commandant de compagnie pour le secteur doivent être passés en consigne s'il y a absence au départ d'un chef de section.

 

Page d'accueil

1ère section Note


Les agents de liaison tous les soirs aussitôt la nuit tombée, iront vers les sections chercher le compte-rendu écrit et porteront le mot ainsi que les ordres en double. Le duplicata des ordres sera émargé.
Le compte-rendu indiquera :
- Les évenements de la journée (tir de l'artillerie, évenements divers)
- La situation de la section
Etat nominatif des hommes et gradés des différents postes
La demande de matériel
Les désidératas
Le compte-rendu sera rapporté immédiatement au P.C.


Un autre compte-rendu porté par un hommes de la section aura pour objet : évenements de la nuit, visites reçus, travaux effectués ou patrouilles, ravitaillement.
Ce compte-rendu devra parvenir au P.C. de la compagnie à 3 heures.

Lorsqu'une patrouille aura été exécutée, le chef de la patrouille fera un compte-rendu spécial très détaillé :
1. Ordre reçu
2. Durée
3. Remarques et évenements

Les corvées devront être exécutées en armes.

 
Page d'accueil