Page d'accueil

4. Patrouilles entre les lignes

Après le secteur de Vendeuil, zone très calme, le 99e régiment d'infanterie va participer à la bataille de la Malmaison en octobre 1917. Il s'agit d'expulser définitivement les allemands du Chemin des Dames, 6 mois après le début de la célèbre offensive décidée par le général NIVELLE.

La 7e compagnie ne patricipa pas à l'attaque du 23 octobre sur le village d'Allemant, ni à celle du 25 octobre visant à prendre le plateau d'Ailleval. Elle remplaça les deux autres compagnies du 2e bataillon à l'issue de l'attaque et occupa de toutes nouvelles positions en face des allemands.

La patrouille lancée dans l'inconnu

Le sergent PEGON fera une patrouille cette nuit au moment le plus favorable. Il sera accompagné par quatre hommes. But de la patrouille : situer les postes ennemis au nord du canal (de l'Ailette) dans les environs de la route d'Anizy.
Envoyez-moi un compte-rendu sitôt rentré.

Le 4 novembre 1917

Signé : CANTAGRILL

PS : soyez prudent (!!!)

 

La relève tant attendue

Note pour les sections

La relève aura lieu dans la nuit du 6 au 7 (novembre) par le 413e régiment d'infanterie.
Les compagnies relevantes se présenteront vers 20 heures (elles commencent leur mouvement de Vuillery à 17 heures). Préparer tout dans la journée de demain (consignes, matériel, munitions).
Un sous-officier par secion restera la journée du 7 :
4e section, sergent LADRET
3e section, sergent CHAROUSSET
2e section, sergent CUGNO
1ère section, sergent FANGEAT

Le sous-lieutenant CHEVRY étant chargé d'aller préparer le cantonnement, le lieutenant CANTAGRILL restera le 7 avec le commandant de la compagnie relevante.
Après le relève, les sections prendront l'itinéraire suivant : P.C. de la compagnie, boyau F.2 où elles s'engageront. Elles s'écouleront ensuite le plus vite possible par la tranchée du Chamois, route de Pinon, château de la Motte, chemin chargé avec des planches (celui de la reconnaissance avant l'attaque), Laffaux, Clamecy : point d'arrivée.

Eviter de parler de cette relève en ligne et recommandez bien à vos successeurs de ne faire aucun bruit. Avertisez en tous cas les hommes au moment du départ que c'est à Clamecy que l'on doit aller.

Ceci dans le cas où malgré les précautions que vous prendrez, des hommes venaient à s'égarer.
Le lieutenant CANTAGRILL m'enverra ce soir en communication son plan de défense pour le Centre de Résistance de la sucrerie.

Signé : DELATOUR

La 1/2 section de repos pourra partir sitôt relevée. Elle attendra l'autre demie-section dans la tranchée du Chamois à notre ancien abri. Le sergent PEGON prendra ensuite le commandement de la section et la conduira à Clamecy.

Le 6 novembre 1917

Signé : CANTAGRILL